NF_CC_4091-bd.jpg

Le blog présente la presse et l’actualité de NOLWENN FALIGOT ainsi qu’une série exclusive d’articles avec un point de vue singulier sur la mode, l’art et la culture ; en Bretagne, dans les Pays Celtes et au-delà.

Nolwenn Faligot, styliste, expose ses créations avec Armor-Lux

Le Télégramme --


Nolwenn Faligot, jeune styliste originaire de Plougastel-Daoulas, présente actuellement ses créations à Quimper, au sein du magasin Armor-Lux. Une collaboration qui pourrait bien se prolonger…



« Sa vision du vêtement est complémentaire de la nôtre », expliquent Jean-Guy Le Floc’h et son fils Yannick à propos du travail de Nolwenn Faligot. (Le Télégramme/Jean-Michel Malgorn)

Un ensemble caban-pantalon, joliment coupé, une marinière ajustée et brodée d’un sigle qui lui appartient et un magnifique kabig aux manches froncées… Ces trois créations de Nolwenn Faligot constituent ce que Yannick Le Floch, directeur réseau d’Armor Lux, appelle « une première capsule ». Elle pourrait se démultiplier, au vu de l’intérêt affiché par ce dernier : « Sa vision du vêtement est complémentaire de la nôtre », dit-il.



« Avec la tradition, on peut faire quelque chose de très moderne »

Un bel hommage, somme toute, au travail de cette jeune styliste, qui, très tôt, s’est intéressée au dessin et à la chose bretonne. Elle entre au cercle celtique de Plougastel-Daoulas. Là, elle observe les couleurs, les détails des costumes. Après un bac d’Arts appliqués, elle file à Londres. « Une ville où il se passe des choses en matière de mode, où l’on est plus pragmatique qu’à Paris, un endroit où l’on ose », explique-t-elle. Elle décroche son Master au Central Saint Martins College of Art and Design, un établissement « dans lequel les professeurs poussent les étudiants à se trouver ». Nolwenn Faligot dit s’inspirer de l’œuvre de Val Piriou. Dans les années 80, cette styliste bretonne fit carrière à Londres en créant des lignes de vêtements qui empruntent aux costumes bretons. Nolwenn Faligot met ses pas dans ceux de son aînée. Elle aussi puisera dans la tradition. « Avec la tradition on peut faire quelque chose de très moderne », poursuit-elle.


Un kabig entre Japon et Pays bigouden

Avant tout, Nolwenn Faligot, veut que les femmes « se sentent bien dans ses vêtements ». Son caban beige que l’on porte avec ou sans ceinture paraît extrêmement confortable. Le pantalon orné de jolies découpes s’inspire de ceux des pêcheurs d’antan. Féminine, sa marinière brodée de rouge, est aux couleurs d’Armor Lux, mais la styliste joue avec les rayures et l’ajuste au corps. Sur le plastron elle pose sa broderie. Elle a complètement revisité la coupe du kabig traditionnel. Évasé, de couleur bleu-marine, son kabig rappelle un peu les vêtements japonais, « mais je me suis inspirée des vêtements bigoudens », précise-t-elle. La célèbre poche est toujours là. Comme Armor Lux, qui lui avait déjà fait bénéficier d’une bourse d’étude..


Pratique

La collection « capsule » de Nolwenn Faligot chez Armor Lux est à découvrir sur les sites internet, www.armorlux.com et www.nolwennfaligot.fr

Paru dans Le Télégramme, Le 11 Janvier 2021

Écrit par Éliane Faucon-Dumont

© 2020 NOLWENN FALIGOT, All rights reserved

Nolwenn Faligot

Official website - site officiel

Rennes - Bretagne

All unmentioned photographies ©Charlaine Croguennec

  • Instagram - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle

© 2021 NOLWENN FALIGOT, All rights reserved